Entrez votre email et recevez la Newsletter Sport Business 360: l'actualité gratuite et 2.0 du Marketing Sportif

19/02/2013

RETAIL - Go Sport en difficulté mise sur le développement de la Franchise et du E-commerce

GO Sport est toujours à la peine. Le groupe de distribution spécialisée a dévoilé vendredi des résultats 2012 à nouveau en perte, de 21,9 millions contre 20 millions l'année précédente. Les efforts engagés, avec entre autres un partenariat avec le Paris Saint-Germain et la « rationalisation » du parc de magasins (en France, 3 fermetures de GO Sport et 5 de l'enseigne Courir), n'ont pas permis de remonter la pente. Conséquence, la dette nette atteint désormais 101,8 millions.
GO Sport a toutefois enregistré des signes encourageants l'an dernier : les pertes opérationnelles ont été réduites (- 9,8 millions, contre - 12,1 en 2011) et le résultat brut d'exploitation (Ebitda) a augmenté de 28 % au second semestre. Courir a également connu pour la troisième année de suite une hausse du chiffre d'affaires (+ 3,2 % à magasins comparables), ce qui « améliore la rentabilité de l'enseigne », assure la direction.
Revenir aux profits
Il appartient à Loïc Le Borgne, venu de la galaxie Auchan et directeur général depuis juillet dernier, de ramener le groupe sur le chemin des profits. Pour cela, GO Sport mise sur deux leviers. Le développement des magasins en franchise, tout d'abord. La technique prévalait jusque-là pour le développement hors des frontières, elle va désormais être appliquée au marché national. En 2012, 3 magasins en franchise ont été lancés, et « au minimum 3 autres » le seront cette année, a précisé Loïc le Borgne, qui estime entre 50 et 70 le potentiel d'ouvertures en France. La stratégie sera également appliquée à Courir en 2014, avec là une cible à terme d'une centaine de points de vente.
Second relais de croissance identifié, l'e-commerce. Le site de GO Sport a été lancé fin 2012, bénéficiant pour cela de l'expertise de Cdiscount, le site du groupe Casino contrôlé par le même actionnaire de référence, Rallye. L'enseigne Courir devrait, elle aussi, se lancer dans la vente par Internet, mais pas avant fin 2014-début 2015.
Loïc Le Borgne compte également développer « l'homogénéisation du parc de l'offre produit » afin de « massifier les achats internationaux ». Augmenter les volumes doit permettre de gagner en rentabilité, et de mieux gérer les stocks.   [source: Les Echos]